Pottier


Ci-dessus une vue de la ferme Pottier en arrivant par la rue Parmentier, avec une plaque publicitaire Michelin sur le pignon qui annonce un virage dangereux. La voiture que l’on découvre au fond s’engage dans la rue Mirabeau (ancienne rue Neuve). 

Andrée Castille, fille de Jules, le maréchal-ferrant qui exerçait au 16 bis de cette rue Mirabeau, a bien connu cette ferme. Elle nous racontait l’anecdote suivante : « Lorsqu’on tuait la vache celle-ci pendait au milieu du porche de la ferme et en descendant la rue Mirabeau on tombait directement dessus ! ». La ferme a été détruite en 1954 pour l’aménagement du carrefour, le début de la création du lotissement des Sarts et du cabinet du Docteur Outurquin.



Ces deux photos sont issues d'un dossier de l'architecte Henri Chomette lors des études préliminaires à la réalisation du quartier des Sarts. La ferme Pottier est indiquée par une flèche rouge. Les deux vues sont prises de la rue Emile Zola vers la rue Parmentier. Le carrefour est celui avec la rue Mirabeau (sur la gauche).



Nous avons retrouvé une photo datée du 27 mai 1954 qui montre la ferme Pottier en cours de destruction (ci-dessous). Il va sans dire que ce fut un déchirement pour les fermiers obligés de quitter leurs terres. Plus tard d’autres opérations d’urbanisme et surtout la construction de la ZUP seront à l’origine de la destruction de beaucoup d’autres fermes.



Le carrefour des rues Mirabeau et Emile Zola sur cette carte postale de 1962 avec le jardin public qui a remplacé la ferme Pottier, le bâtiment dans le fond c’est l’école Guynemer construite par l’architecte Neveu avec comme coordonnateur Jehan Boyer. Le cabinet d’architecture Boyer était installé à l’angle des rues Mirabeau et du Général de Gaulle, dans la résidence construite à la place du château Coisne des époux Daubresse-Mauviez.



Cliquez sur le document pour l'agrandir